TRESORERIE

Comment préserver sa trésorerie (au quotidien, et pour son exploitation) ?

La location est un mal nécessaire. Avec les taux qui sont pratiqués actuellement, c’est une évidence de partir sur de l’emprunt plutôt que de l’investissement.

Les outils (plan de trésorerie, tableau de bord) sont élémentaires et permettent de piloter son entreprise de façon professionnelle. Ensuite comment travailler son BFR (les stocks, les créances clients et en face les dettes fournisseurs).

Outils Créances client : Procédure de relance en interne, avoir un échéancier de ses relances clients.

Le stock : ça coûte cher, donc ne pas stocker beaucoup, dans la mesure du possible. Mais acheter du volume c’est aussi bénéficier de prix. Mais le stock coûte cher : diminuer son stock, c’est optimiser sa trésorerie.

Dettes fournisseurs : La LME (Loi de Modernisation de l’Economie) qui a mis des délais de paiement (60 jours facture ou 45 jours fin de mois).

Les intérêts de retard : c’est au moins une fois et demie le taux d’intérêt légal de 2%. Rien ne vous empêche de mettre sur n’importe quel contrat que les taux d’intérêts de retard sont de 10%. Et vous pouvez vous en servir comme axe de négociation et choisir de es faire courir seulement plusieurs mois après l’échéance.  Mais c’est un bon outil. Ça peut aussi justifier plus facilement l’intérêt d’aller en procédure.


Haut de page ↑

5cda6f29c167d9e7fec28c1f4deadda9zzzzz